Recherche avancée

Managua > La coopération régionale >

La coopération régionale

Plus récemment, la Coopération luxembourgeoise en Amérique centrale s’est investi de plus en plus dans des projets qui répondent à des problématiques régionales communes.

Le Luxembourg entretient des relations de coopération au développement avec le Système d’intégration d’Amérique centrale (SICA). Depuis avril 2018, le Luxembourg appuie un projet avec le Centre régional pour la promotion de la micro, petite et moyenne entreprise (CENPROMYPE) qui fait partie du SICA, ayant pour objectif la mise en œuvre d’un programme régional pour l’entreprenariat féminin dans les divers pays d’Amérique Centrale et la République Dominicaine, disposant d'un budget de 1,5 Millions de Dollars États-uniens. 

D’autre part, un projet avec le Secrétariat Général du SICA, avec un appui du Luxembourg d’environ 300.000 USD (2018-2020) vise la participation politique régionale de groupes vulnérables, particulièrement les jeunes, indigènes et afro-descendants. Pour plus d'informations.

Depuis fin 2019, le Luxembourg soutient l’Organisation internationale des migrations (OIM) pour un projet régional de prévention de la violence contre femmes migrantes en Amérique centrale et République dominicaine (à hauteur de 1,4 millions d’euros), ceci en coordination avec le SICA. Pour plus d’informations .

   La Coopération luxembourgeoise appuie depuis 2015 avec deux millions d’Euros la mise en place d’un nouveau fonds d’investissement privé, le "Forestry and Climate Change Fund" ( FCCF ), qui a été lancé en octobre 2017. A travers d’une association publique-privée, le Gouvernement du Luxembourg contribue à des solutions innovatrices de financement du développement durable et de la lutte contre le changement climatique. Le FCCF permet à des investisseurs privés de financer des projets respectueux de l’environnement et en faveur des petits agriculteurs d’Amérique centrale. Le Fonds a commencé ces activités au Nicaragua, Costa Rica et Guatemala, et en cas de succès, pourra étendre ses activités dans d’autres pays de la région. Le projet constitue un appui du Luxembourg au programme d’action d’Addis-Abeba qui identifie le secteur privé comme acteur important pour réaliser les objectifs du développement durable. C’est aussi un appui à la mise en œuvre de l’Accord de Paris sur la lutte contre le changement climatique. Pour plus d’informations .

Le Centre régional d'assistance technique de l'Amérique Centrale et de la République Dominicaine (CAPTAC-DR) est un effort de collaboration entre les sept pays membres du SICA (Costa Rica, El Salvador, le Guatemala, le Honduras, le Nicaragua, le Panama et la République dominicaine), les donateurs bilatéraux et multilatéraux (Union européenne, le Mexique, le Luxembourg, la Banque inter-américaine de développement, l’Allemagne, le Canada et la Banque centraméricaine d'intégration économique) et le Fonds monétaire international (FMI). Son objectif est de renforcer les capacités des pays membres ainsi qu'approfondir l'intégration économique et financière dans la région. Actuellement, il couvre sept domaines d'action: l'administration fiscale interne, l'administration des douanes, la gestion des finances publiques, supervision financière, opérations monétaires, statistiques du secteur extérieur et des statistiques des comptes nationaux. Le Luxembourg contribue au CAPTAC-DR avec un montant de 2 millions d’euros sur la période 2019-2024. Pour plus d’informations.

La microfinance est un domaine de prédilection pour la Coopération luxembourgeoise, avec l’objectif que les populations les plus pauvres et exclues du système bancaire classique aient accès à des services financiers de qualité. En Amérique centrale, la Coopération luxembourgeoise a appuyé des initiatives depuis de nombreuses années, tant au niveau national (Nicaragua et El Salvador) qu’au niveau régional. Le Luxembourg appuie actuellement un projet du Réseau de Microfinance d’Amérique Centrale et des Caraïbes ( REDCAMIF ) (2018-2021, 2.000.000 euros) mis en œuvre par l’ONG luxembourgeoise ADA (Appui au Développement Autonome) qui travaille sous le mandat du Ministère des Affaires Étrangères et Européennes (MAEE) du Luxembourg.  Pour plus d’informations .

Le Grand Duché du Luxembourg soutient des activités de l'Organisation des États américains (OEA) ainsi que la Commission Interaméricaine des Droits de l'Homme (CIDH).

Le Luxembourg appuie aussi divers projets de Coopération Sud-Sud et Triangulaire à dimension régionale lesquels sont mis en œuvre par le gouvernement du Salvador . Pour plus d’informations.

Enfin, le MAE/016 (2020-2021, 200.000 euros), un fonds d’assistance technique régional géré par LuxDev permet d’appuyer les différents partenaires de la Coopération luxembourgeoise en Amérique centrale dans le renforcement de leurs capacités.